Airbnb a décidé de simplifier le processus de réservation sur sa plateforme en retirant les frais de service voyageur. Jusqu’à présent, l’entreprise américaine proposait un modèle par défaut pour le paiement des frais de service. Le voyageur et l’hôte devaient participer au règlement de ces frais. Désormais, les hôteliers et les hôtes peuvent décider de supporter tous les coûts de distribution afin de garder le contrôle sur le prix affiché au voyageur lors de sa réservation. Si vous êtes propriétaire d’un logement mis en location sur Airbnb, découvrez ce nouveau modèle qui bouscule la formule tarifaire traditionnelle.

La gestion actuelle des frais de service sur Airbnb

Quand un voyageur effectue une réservation sur Airbnb, des frais de service apparaissent sur sa facture. Ces frais sont directement liés à la réservation de la location et servent à amortir les frais de fonctionnement de la plateforme. Actuellement, les frais de service sont facturés aux 2 parties : au propriétaire de l’hébergement et au voyageur.

  • Les frais de service hôte s’élèvent à 3% du sous-total de la réservation (prix de la nuit + frais pour un voyageur supplémentaire + frais de ménage). Ils sont déduits de la somme versée au propriétaire de la location.
  • Les frais de service voyageur peuvent atteindre 20% du sous-total de la réservation. Le montant varie en fonction de la durée du séjour et des particularités du logement.

La structure tarifaire concernant l’administration des frais de service ne semble plus convenir aux besoins des hôtes. En effet, un bon nombre d’entre eux ont exprimé leur frustration face à ce modèle. En appliquant des frais de service voyageur, les hôtes ont le sentiment de perdre le contrôle sur le prix final affiché aux clients lors de leur réservation.

L’hôte devient le seul responsable des frais de service

Face au ressenti exprimé par les propriétaires d’hébergements, Airbnb se devait de trouver une solution pour ne pas perdre ses clients. C’est pourquoi, la plateforme a décidé de supprimer les frais de service voyageur. Désormais, le client ne devra plus s’acquitter des traditionnels frais de service lors de sa réservation. Ces frais sont maintenant supportés par les propriétaires d’hébergements. Pour compenser cette suppression, les frais de service hôte augmentent et passent de 3% à 14%.

Ce changement de structure tarifaire s’appliquera par défaut aux nouveaux hôtes inscrits sur la plateforme à partir du 4 juin. Sont concernées, les propriétaires d’hébergements en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie Pacifique (à l’exception du Japon). Cependant, les propriétaires peuvent changer les paramètres et revenir au modèle de partage des frais de service. Concernant les hôtes déjà inscrits sur Airbnb, ils peuvent également profiter du nouveau système de frais. Ainsi, les propriétaires sont libres de choisir la formule tarifaire qui convient le mieux à la gestion de leur location.

Les implications de ce nouveau modèle tarifaire

En facturant des frais de service uniquement pour les hôtes, Airbnb se rapproche de la gestion des frais appliquée par d’autres agences en ligne. Booking, le 1er canal de réservation en ligne, n’a jamais facturé de frais de service aux voyageurs. Même constat pour Homes & Villas by Marriott International. Le géant de l’hôtellerie a mis en place un nouveau service de location d’hébergements en ligne pour concurrencer Airbnb. Lors d’une réservation, aucun frais de service apparaît sur la facture du voyageur. Ainsi, en modifiant la gestion des frais, Airbnb compte bien s’imposer face aux géants de l’industrie du voyage.

Augmenter les frais de service hôte peut effrayer certains propriétaires. Or, Airbnb affirme dans un communiqué avoir déjà testé ce nouveau modèle auprès d’un bon nombre d’hôtes à travers le monde. L’entreprise américaine constate une hausse du volume des réservations dans certains régions. Par ailleurs, les voyageurs peuvent s’attendre à une hausse des prix des locations afin de compenser l’augmentation des frais de service supportés par les hôtes.

La décision d’Airbnb concernant la nouvelle gestion des frais de service pourrait avoir des conséquences sur son entrée en bourse. Il y a quelques semaines, Brian Chesky, directeur général de la plateforme de réservation en ligne déclarait que l’entreprise était prête pour entrer en bourse cette année. L’article publié par Skift souligne que cette nouvelle formule tarifaire pourrait entraîner des conséquences financières. En effet, le taux récupéré par Airbnb sur les frais de service chute et passe de 25% à 14%. Or, ce constat est à nuancer car le volume de réservations sur la plateforme devrait augmenter selon les premiers tests.

Suite à la décision de retirer les frais de service voyageur, Airbnb montre sa flexibilité à s’adapter aux attentes des propriétaires. Au vu des premiers résultats, la nouvelle gestion des frais de service se révèle prometteuse pour l’avenir. Le groupe s’attend à une hausse des réservations et donc une augmentation des revenus aussi bien pour la plateforme que pour les hôtes et hôteliers. En proposant le même système de facturation que ses concurrents, Airbnb peut espérer gagner quelques parts de marché. Or, on ne sait pas quelle sera la réaction des compétiteurs. Ce n’est qu’à long-terme que l’on pourra constater les réelles conséquences de la décision prise par l’entreprise américaine.