D’ici 2021, l’utilisation d’objets en plastique à usage unique sera interdite. Cette nouvelle directive a été adoptée par le Parlement européen le 24 octobre 2018. Elle devra être respectée par l’ensemble des pays de l’Union Européenne. De nombreux secteurs sont concernés dont l’hôtellerie. Grand consommateur de plastique, le secteur de l’hébergement doit envisager de nouvelles solutions pour se préparer à cette nouvelle loi. Quelques chaînes hôtelières ont déjà commencé à éliminer le plastique dans leurs établissements. Nous vous présentons quelques alternatives qui s’offrent à vous hôteliers pour réduire la consommation de ce matériau nocif pour l’environnement.

L’hôtellerie concerné par l’usage excessif de plastique

Aujourd’hui, le plastique a envahi notre quotidien. Emballages, vaisselle, sacs, bouteilles, tous ces objets en plastique sont utilisés excessivement dans une société de plus en plus consommatrice. Or, seulement 26% des déchets plastique en France sont recyclés. Le reste finit le plus souvent dans les décharges et les océans. Véritable fléau pour l’environnement, le plastique pollue notre environnement et met en danger la population marine. Aujourd’hui, près de 80% de la pollution des océans provient des objets en plastique. Sans intervention du gouvernement, l’étude du Forum économique mondiale affirme qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans d’ici 2050.

Face à ce constat alarmant sur l’utilisation excessive de plastique, le parlement européen a décidé de réagir. A partir de 2021, une dizaine d’objets sera définitivement interdite au sein des pays de l’Union Européenne. Pailles, cotons-tiges, agitateurs, gobelets, assiettes et couverts en plastique seront retirés de la vente. Cette nouvelle directive va avoir des conséquences dans la gestion des établissements hôteliers. Entre gobelets, bouteilles, pailles ou encore flacons de toilette en plastique, les hôtels sont des grands consommateurs de ce matériau.

Les hôteliers commencent à réduire leur consommation de plastique

Bien que l’interdiction des objets en plastique jetables ne soit effective qu’à partir de 2021, des hôteliers ont déjà modifié leurs pratiques pour réduire l’usage de ce matériau. En 2018, Hilton est devenue la première chaîne hôtelière à s’engager dans la lutte contre le plastique. Le groupe a décidé de supprimer les 20 millions de bouteilles en plastique distribuées aux clients. Avec son nouveau programme de RSE, Serve 360 : Doing good in every direction, Marriott a pour ambition d’éliminer définitivement les pailles et les agitateurs en plastique d’ici juillet 2019.

Cette véritable prise de conscience de la part des hôteliers s’aligne avec les nouvelles attentes de la clientèle. La nouvelle génération de voyageurs, les Millennials, est sensible aux enjeux climatiques. Selon une étude réalisée par The Nielsen Company, la notion de développement durable est une priorité dans les décisions d’achats de cette génération. Près de 66% d’entre eux seraient prêts à payer un prix plus élevé pour des produis et des services vendus par des entreprises engagées pour l’environnement.

Les solutions pour lutter contre le plastique dans l’hôtellerie

Pour réduire leur consommation de plastique, les groupes hôteliers se sont penchés sur l’utilisation de matériaux plus écologiques. Les traditionnelles pailles en plastique sont remplacées par un modèle biodégradable. Pailles en papier, en glace ou en algue, les alternatives sont nombreuses. Les hôteliers avec un petit budget peuvent opter pour un modèle réutilisable grâce à des pailles en bambou ou en verre.

D’autres actions peuvent être mises en place dans les hôtels pour réduire de manière globale l’usage de plastique :

  • Privilégier l’utilisation de grands distributeurs de produits de toilette au lieu des traditionnels flacons d’échantillons en plastique
  • Sélectionner des fournisseurs impliqués dans le recyclage des emballages en plastique
  • Distribuer des bouteilles d’eau réutilisables
  • Remplacer la vaisselle jetable par une version biodégradable

Le site Travel without plastic propose un guide rempli de conseils pour aider les hôteliers à réduire leur consommation de plastique. Selon le site, mettre en place ces changements permettraient d’économiser jusqu’à 5000 euros par an.

La nouvelle mesure européenne visant à interdire l’utilisation d’objets en plastique à usage unique risque de bouleverser les pratiques dans l’hôtellerie. Aujourd’hui, il est essentiel de trouver des alternatives pour lutter contre l’usage excessif de plastique qui menace notre environnement. C’est pourquoi des entreprises éco-responsables se sont lancées dans la production d’objets biodégradables qui pourront être proposés aux voyageurs lors de leur séjour dans un hôtel. Pailles en bambou, gobelets en cellulose ou capsules comestibles seront les incontournables de demain. Il est donc nécessaire pour les hôteliers de se préparer à ces changements.