Commerçants, artisans, mais surtout hôteliers indépendants… Accepter le paiement par carte a toujours été chose compliquée. « Trop coûteux », « pas assez rentable ». Nous entendons très régulièrement des hôteliers nous expliquer qu’ils ne souhaitent absolument pas mettre de système de paiement par carte bancaire en place, car le coût global est trop élevé et les mettrait en difficulté financière si ils y avaient recours. Et nous vous comprenons ! Cependant, aujourd’hui, ce sont des expressions que vous n’aurez plus l’occasion d’employer grâce à des solutions qui se greffent sur votre smartphone à moindre coût comme les mini-lecteurs de carte mobiles ou encore les applications intégrées.

 

     I. Pourquoi est-il fondamental de proposer le paiement par carte pour un hôtelier ?

« Carte bancaire non acceptée », voilà une information qui devient de plus en plus difficile à entendre pour vos clients.  Aujourd’hui, la carte bancaire est devenue le moyen de paiement préféré de 71% des français. Autant dire qu’il vaut mieux prendre ce détail en considération pour éviter de passer à côté de sa clientèle. De plus, 58% des français sont prêts à refuser un achat si le professionel ne dispose pas d’un terminal. Alors vous voyez bien que ce dispositif est devenu indispensable pour tout professionnel.

Ce phénomène a une explication simple. La carte bleu a été importée en France dans les années 1965 mais a mis du temps avant d’arriver à se faire adopter par la population. En effet, 5 ans après sa création, seuls 12000 professionnels étaient équipés de terminaux pour la recevoir. Ce n’est qu’avec l’arrivée des distributeurs automatiques que les français ont réellement commencé à s’en doter, et la mise en place de l’interbancarité (permettant de payer et retirer de l’argent n’importe où), a fini de convaincre.

À l’époque où les principaux moyens de paiement étaient les chèques ou l’espèce, la carte bancaire a créé une petite révolution grâce à sa facilité d’utilisation. C’est pourquoi aujourd’hui, elle est placée comme étant le moyen de paiement préféré des français. Avec ce système simple et rapide, nous prenons de moins en moins la peine d’avoir de l’argent liquide sur nous. Bien que nous possédions toujours des chéquiers, son utilisation est devenu rare notamment car les divers professionnels y ayant encore recours, ne les tolèrent que peu par manque de sécurité de paiement.

D’ailleurs, c’est bien pour ça qu’en 2015, 1.5 millions d’indépendants ont fait le choix d’avoir recours à un terminal bancaire, censé offrir une plus grande sécurité et répondant mieux aux nouvelles méthodes de consommation.

 

 

     II. Nouveauté: Les terminaux mobiles concurrencent le traditionnel TPE bancaire

Un terminal de paiement électronique coûte cher, surtout lorsque l’on a une petite structure. Nous le savons, et c’est généralement cet aspect qui vous freine dans sa mise en place. Il faut savoir que l’achat d’un terminal bancaire se chiffre entre 400 et 700 euros hors taxe (sans oublier le coût de la maintenance pouvant s’élever entre 120 et 200 euros hors taxe par an). Mais ce n’est pas tout. Il faut également prendre en compte les commissions prélevées qui se chiffrent généralement entre 0.8 et 2.75% par transaction ainsi qu’un fixe pouvant varier de 5 à 15 centimes. Et l’histoire ne s’arrête pas là. S’ajoute aussi l’achat de rouleaux de papier thermique (50 centimes), ou encore l’abonnement téléphonique ou ADSL pour le transfert des informations du terminal vers votre banque.

Bien sûr, rien ne vous oblige à acheter un terminal, vous pouvez également le louer. Dans ce cas, il faut compter entre 15 et 20 euros HT par mois pour une durée de 24 à 36 mois juste pour la location.

En bref, la location d’un terminal bancaire vous coûtera approximativement, plus d’une trentaine d’euros par mois. Le problème, c’est que lorsqu’on à une petite structure et qu’on ne dispose, par exemple,  que de deux ou trois chambres à la location dans son établissement, cela représente un sacré budget pas évident à rentabiliser. Et pourtant, c’est un système à présent essentiel…

 

Alors existe-il des solutions plus adaptées aux petites structures hôtelières en termes de prix ?

Oui. Depuis peu, de nouveaux systèmes ont fait leur apparition : il s’agit des terminaux de paiement électronique mobile. Ce sont des mini lecteurs de cartes bancaires qui se connectent par Bluetooth à une tablette ou un smartphone. Pour pouvoir l’utiliser, il suffit de télécharger une application sur App Store ou Google Play afin de pouvoir encaisser les paiements. Et tout est dématérialisé ! En effet, pas besoin d’acheter de rouleaux de papier thermique puisque le ticket de carte est directement envoyé au client par SMS. De quoi préserver l’environnement et le porte-monnaie.

 

     III. Terminaux mobiles bancaires ou non bancaire ? Lequel choisir pour son hôtel ?

Il existe deux types de TPE mobiles. Ceux commercialisés par les banques traditionnelles et d’autres par des entreprises spécialisées.

  • Concernant les banques, elles ont fait le choix de commercialiser des lecteurs mobiles afin de répondre aux besoins des professionnels itinérants ayant donc besoin d’un système mouvant. Cependant, son prix attractif et sa simplicité d’utilisation peuvent tout autant s’adapter aux petites structures indépendantes.

Niveau coût d’achat, celui-ci est réduit puisqu’ils coûtent généralement entre 95 et 100 euros avec une commission par transaction pouvant varier entre 0.8 et 2%. Donc plus abordable. De nombreuses banques proposent ces systèmes comme la BNP Paribas, LCL, CIC, etc.

  • Ce sont des Start-up spécialisées qui apportent la seconde solution. Elles permettent l’achat ou la location de terminaux mobiles avec logiciel de facturation et comptabilité en ligne.

L’achat du lecteur peut varier entre 40 et 80 euros pour une commission par transaction s’élevant entre 1.70 et 2.75%. Ces sociétés portent le nom de Sum Up, Izettle, Smile&Pay, etc.

Voilà donc deux solutions apportées par deux types d’entités différentes. Elles peuvent être reconnues comme étant plus adaptées aux besoins des professionnels ayant des petites structures comme les hôteliers indépendants.

 

Et si je veux que les voyageurs puissent payer en ligne sur mon site internet?

Dans ce cas, il existe d’autres principes comme Stripe et biens d’autres qui permettent à vos clients de pouvoir payer par carte bancaire sans que vous ne disposiez d’aucun terminal. Les fonctionnalités sont simples : le client entre ses coordonnées bancaires et reçoit automatique un mail de confirmation de paiement. Bien sûr il en va de même pour vous. Vous recevez alors directement l’argent sur votre compte bancaire via un transfert. Ces solutions fonctionnent par commissions. Généralement, celles-ci sont de 1.4% de commissions par rapport au montant de la transaction, ainsi que 25 centimes.

C’est d’ailleurs ce système qu’Amenitiz a choisi d’utiliser pour son logiciel de réservation intégré à votre site internet car il s’agit d’une solution ultra sécurisé (PCI compliant) pour vous et vos clients.

Aujourd’hui 88% des voyageurs souhaitent pouvoir payer en ligne (et plus seulement par carte), il serait dommage de s’en priver !