Suite à la réforme sur les référentiels des résidences de tourisme, Atout France a mis en place une nouvelle interface du site pour simplifier les démarches à effectuer pour obtenir le classement de son établissement. Cette nouvelle plateforme permet une dématérialisation totale des procédures et des formalités. Désormais, les hôteliers pourront effectuer toutes les démarches en ligne. Aujourd’hui, le classement d’un établissement est devenu un élément important dans un secteur de plus en plus concurrentiel. Suivez-tous nos conseils si vous souhaitez obtenir le classement de votre hôtel.

Pourquoi faire classer son établissement ?

Faire classer son établissement est une démarche facultative mais cela peut être un facteur déterminant dans le choix de certains voyageurs. En effet, l’obtention d’un classement nécessite le respect d’un cahier des charges précis en fonction du nombre d’étoiles auquel prétend l’hôtelier. Plusieurs points sont compris tels que la surface des chambres, les prestations proposées ou encore les équipements à disposition. Ainsi, le classement permet de garantir un certain niveau de qualité et de confort. C’est un réel point de repère pour le voyageur. Il est assuré de trouver un établissement qui correspond à ses attentes et n’aura pas de mauvaise surprise à l’arrivée.

Pour l’hôtelier, l’attribution d’un classement lui permet de profiter de quelques avantages. Dans un premier temps, c’est un réel gain de crédibilité auprès des voyageurs. L’obtention d’étoiles est vue comme une marque de reconnaissance. C’est également un excellent avantage comparatif, cela permet à l’hôtelier de se démarquer de ses concurrents non classés. Par ailleurs, le classement peut aider les hôteliers à attirer une clientèle étrangère qui par prudence à tendance à se tourner vers des hôtels classés pour éviter les déceptions dès l’arrivée. A long-terme, l’établissement bénéficie d’une meilleure visibilité.

Les étapes à suivre

Si un hôtelier souhaite faire classer son établissement, il doit suivre les 5 étapes suivantes :

  • Etape 1 : S’inscrire en ligne. Sur la plateforme Atout France, l’hôtelier doit remplir un pré-diagnostic de son établissement.
  • Etape 2 : Planifier la visite de contrôle. L’hôtelier est invité à organiser un rendez-vous auprès d’une agence accréditée par le Cofrac (Comité français d’accréditation).
  • Etape 3 : Effectuer la visite de contrôle. A la suite de cette visite, l’hôtelier reçoit dans un délai de 15 jours la décision de l’organisme, un avis favorable ou défavorable. Attention, si l’hôtel prétend à 4 ou 5 étoiles, une visite mystère a lieu avant l’inspection du comité.
  • Etape 4 : Faire la demande de classement en ligne. Cette démarche doit être effectuée dans les 3 mois après réception de la décision rendue par l’agence d’accréditation
  • Etape 5 : Attribution du classement. Atout France délivre l’arrêté de classement de l’hôtel dans un délai d’un mois. Le classement est publié sur la plateforme qui référence l’ensemble des établissements classés.

Un investissement constant de l’hôtelier

Une fois le classement délivré, l’hôtelier doit apposer une plaque indiquant le nombre d’étoiles obtenues ainsi que leur année d’attribution. L’affichage de ce panneau est obligatoire pour tous les établissements classés. L’hôtelier peut aussi mettre en avant son classement dans les supports de communication, notamment en le mentionnant sur son site internet. Autre obligation pour l’exploitant de l’établissement : l’affichage des tarifs des prestations. Les prix doivent être indiqués dans les chambres, les salles de restaurants et à la réception.

Bien que le classement d’un hôtel soit valable 5 ans, l’hôtelier ne doit pas négliger l’entretien de son établissement. En effet, l’attribution d’un classement demande un investissement régulier de la part de l’exploitant afin de rester en accord avec le cahier des charges. En cas de négligences et de non-respect des conditions imposées par la grille d’évaluation, l’établissement peut être radié du classement et son exploitant risque une amende de 15 000 euros. Si l’hôtelier assure un bon entretien, il peut faire une demande de renouvellement de son classement au bout de 5 ans.

Aujourd’hui, le référentiel de classement est mis à a jour tous les 5 ans afin que les établissements hôteliers puissent s’adapter aux dernières tendances du marché. C’est pourquoi les critères de classement évoluent au cours du temps pour répondre aux nouvelles attentes des voyageurs. La dernière réforme entrée en vigueur le 1er juillet dernier, a mis l’accent sur les moyens de communication. De plus en plus connectés, les voyageurs ont besoin d’avoir accès à une connexion sans fil et illimitée lors de leur séjour.