Savez-vous combien de français pensent à réserver une table dans un restaurant d’hôtel ? Très peu ! Trop peu même au goût des hôteliers qui constatent que leur restaurant tourne bien en dessous de leur capacité de remplissage. De prime abord, il semblerait que les restaurants d’hôtels aient une certaine “avance” sur les autres restaurants car ils peuvent compter sur la clientèle de l’hôtel. Les analyses nous montrent qu’un hôtel dont 63% des chambres sont occupées pourra assurer 1/3 des couverts de son restaurant avec ces mêmes clients soit 30% de son taux de remplissage déjà assurés par les clients de l’hôtel. C’est un bon début mais il reste les 2/3 de la salle à compléter. Et pour cela il faut miser sur une clientèle extérieure.
C’est là que le problème se pose : En France déjeuner ou dîner dans le restaurant d’un hôtel n’est pas encore devenue une habitude. La plupart n’y pensent pas car ils ne dissocient pas le restaurant de l’hôtel.

Voici 10 conseils pour valoriser le restaurant de votre hôtel afin d’attirer une clientèle extérieure :

1 # Donner une identité distincte au restaurant

Un restaurant qui porte le même nom que l’hôtel ou pire qui n’a pas de nom sera toujours vu comme « partie » de celui-ci.
Deux options s’offrent donc à vous :
– Si votre établissement connaît déjà une certaine notoriété, pas nécessaire de changer complétement de nom. Rajouter un qualificatif dédié peut suffire. C’est le cas à New York du Standard Grill, restaurant du Standard Hotel qui a réussi à tirer profit de la notoriété de l’hôtel pour ouvrir ses portes à d’autres clients.
– Faites du restaurant une marque à part entière avec un nouveau nom. Comme le groupe barrière qui a développé la marque Fouquet’s. Aujourd’hui de nombreuses personnes non clientes de l’hôtel vont déjeuner au Fouquet’s.

2 # Changer régulièrement sa carte

Comme pour tous les restaurants indépendants, il est important pour les restaurants d’hôtel d’adapter sa carte à la saisonnalité des produits et de la diversifier un maximum. Attention cependant à ne pas perdre votre identité culinaire. Un changement de carte fréquent va attirer une nouvelle clientèle. Mais la fidélisation passera par un l’attachement à une identité culinaire.

3 # Prévoir des plats spéciaux : pensez à TOUT le monde

Végétariens, fléxitariens…Les modes de consommation alimentaire changent de plus en plus vite. Il faut donc s’adapter et n’oublier personne lors de la création de sa carte. Plus un restaurant offre une carte adaptée à tous, plus il élargit sa clientèle et donc son taux de remplissage.  Mais en plus des modes de consommation alimentaires il ne faut pas oublier les allergies au gluten, aux crustacés, au soja… et bannir les aliments controversés comme l’huile de palme par exemple.  

4 # Proposer des soirées thématiques

Soirées thématiques, soirées dégustations, Brunchs tous les dimanches… Tous ces événements spéciaux vont à la fois rythmer votre restaurant et booster la construction de son identité. En effet le restaurant ne sera plus « restaurant de l’hôtel… » mais « le restaurant parfait pour un brunch »

5 # Proposer des plats locaux

La tendance c’est : LE LOCAL. Aujourd’hui il faut manger local.
C’est un pari gagnant-gagnant, à devenir tendance on devient connu ! Plus vous proposez des plats avec des ingrédients locaux, plus vous serez facilement reconnus. Vous pouvez également indiquer sur vos supports de communication la provenance de vos ingrédients.
Mais une cuisine ne serait rien sans ses ingrédients et plus particulièrement sans ses fournisseurs, alors mettez en avant les producteurs avec qui vous collaborés.

 6 # Soigner sa vitrine et son accroche 

Beaucoup de clients passent devant les restaurants d’hôtel sans même les voir. Il est donc important de soigner la devanture de son établissement.
À l’entrée proposez une carte claire où les prix sont affichés, et où les plats et spécialités sont mis en avant. Pour attirer le client de simple passage mettez en évidence un message d’accroche pour attiser la curiosité et donc susciter l’intérêt.
Enfin ne négligez pas les éléments classiques de signalisation qui pourront faire toute la différence : indiquez s’il faut « tirer » ou « pousser » sur la porte d’entrée. Indiquer clairement les horaires d’ouverture, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et enfin à l’intérieur du restaurant l’emplacement des toilettes.

 7 # Chercher d’autres canaux de vente

Outre le service à table les restaurants peuvent maintenant jouer sur d’autres canaux de vente. La livraison à domicile ou les plats à emporter constituent aujourd’hui un marché porteur pour les restaurants. Ils sont devenus très appréciés par de nombreux foyers et sont un excellent moyen de garantir le fonctionnement continu de votre activité.

8 # Soigner la décoration de la salle

Loin d’être obligatoire mais fortement recommandé, il faut soigner un maximum la décoration intérieure de votre établissement. Celle-ci doit être en parfait accord avec le concept et l’identité du restaurant.

 9 # Se présenter aux entreprises locales

Les entreprises sont aujourd’hui de grandes consommatrices de restaurants. Nombreuses sont celles qui cherchent des établissements de qualité pour y réaliser des déjeuners d’affaires prestigieux, des célébrations d’entreprise… N’hésitez pas à inviter les dirigeants à visiter votre restaurant avec un argument de vente convaincant et pensez partenariat sur du long terme.

10 # Le branding des chefs, une véritable force de vente

Petits comme grands tous les restaurants se singularisent par leur chef.
Si vous constatez que votre chef cuisinier a des compétences particulières, ou qu’il a une personnalité très attachante, mettez-le en avant sur toutes vos communications. Gardez bien à l’esprit que de nombreux restaurants qui ont fait de leur chef une marque comptent aujourd’hui parmi les plus grands établissements.

Sa personnalité, son charisme ou son humour sont des moyens pour vous aider à vous faire connaître. Faites-le sortir de sa cuisine. Un passage en salle, un partage d’astuces, un mot chaleureux aux clients et le tour est joué ! Croyez le ça fonctionne quelle que soit la taille de votre établissement.

Suivez tous ces conseils et assurez-vous une clientèle régulière, plus fréquente et extérieur. Vous pourrez ainsi avec cette activité à part entière équilibrer vos revenus lors de la basse saison pour votre hôtel. Car pour les restaurants il n’y a pas de saison.