Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
étapes à suivre pour ouvrir gîte ou chambre d’hôte

Les étapes à suivre pour ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte

Que ce soit suite à un coup de tête et une envie de tout plaquer ou bien après une décision mûrement réfléchie, l’ouverture d’un gîte ou d’une chambre d’hôte requiert une certaine méthodologie à suivre. Vous avez de la chance car nous en connaissons un rayon sur le sujet et nous souhaitons vous aider dans l’aboutissement d’un tel projet. Prenez de quoi noter, puisque nous allons vous guider sur comment ouvrir un gîte ou une maison d’hôte.


Quelle différence entre un gîte et une chambre d’hôte ?


Avant de vous lancer dans cette aventure et de mettre en place votre projet, il est important de savoir sur quel type d’établissement vous souhaitez vous orienter. Même si le gîte et la chambre d’hôte peuvent paraître similaires, ils sont relativement différents dans la législation.


D’une manière générale, le gîte est un établissement qui est mis à disposition pour recevoir des visiteurs, sans que le propriétaire ne soit présent. La chambre d’hôte est une chambre aménagée dans un établissement, où le propriétaire est présent et reçoit le voyageur chez lui.


Pour rentrer plus en détail, le gîte est habituellement une maison ou un appartement qui est entièrement meublé et qui est uniquement mis à disposition du voyageur. Légalement, un gîte doit pouvoir accueillir entre 2 et 15 personnes, avec une durée de réservation minimum de 2 nuitées et de 12 semaines maximum.


La chambre d’hôte est une chambre aménagée, de 9m² minimum, et doit posséder des toilettes et une salle de bain privés, avec un lavabo et une douche ou une baignoire. La location peut se faire sur une seule nuitée, mais elle doit comprendre un petit déjeuner et du linge fourni. Selon la loi, la température minimale de l’établissement doit être de 19 degrés. Le propriétaire se doit d’être présent pour accueillir le visiteur et il ne peut pas héberger plus de 15 personnes à la fois, ou avoir plus de 5 chambres dans l’établissement.


Réflexion et mise en place de votre projet


Maintenant que vous savez si vous préférez ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte, il est temps de réfléchir sur le projet pour mettre en place une stratégie. Voici les différentes étapes à suivre pour lancer votre projet.


Faire une étude de marché aboutie


L’étude de marché doit être faite pour vous informer sur la fiabilité de votre projet et plusieurs critères sont nécessaires pour la mener à bien.


Tout d’abord, il faut effectuer une analyse du potentiel touristique de la région dans laquelle vous souhaitez ouvrir votre gîte ou votre maison d’hôte. Définissez quels sont les points d’attraits de la région, observez la localisation et ses différents accès, et renseignez-vous sur l'évolution du secteur hôtelier dans les environs, pour savoir s’il s’agit d’un secteur porteur ou si au contraire la croissance est au point mort.


La seconde étape consistera à réaliser une analyse complète de la concurrence, dans le but de calculer vos chances pour vous placer dans le marché, en vérifiant qu’il ne soit pas trop saturé. Faites une liste de tous les établissements touristiques dans les environs et notez autant d’informations que possible pour chacun d'entre eux. Créez un tableau avec les chiffres d'affaires, la taille des effectifs, les différents prix proposés, la gamme des services, les clientèles phares, la communication utilisée, et bien d’autres détails qui vous semblent pertinents. 


Pour conclure l’étude de marché, procédez à une recherche approfondie sur votre clientèle éventuelle. Cela se fait principalement à l’aide d’un questionnaire et le but est de regrouper des informations pour connaître les différents profils des clients, ainsi que leurs attentes. Il est préférable de préparer des questions ouvertes et d’interroger plusieurs personnes à la fois pour collecter plus d’informations. N’hésitez pas à peaufiner votre questionnaire et changez de cibles après avoir questionner une dizaine de personnes car vous aurez une meilleure idée de la direction à prendre.


Mettre en place un business plan


Maintenant que l’étude de marché est terminée, il est temps de passer à la réalisation d’un business plan, la pierre angulaire pour assurer l’aboutissement de votre projet.


Avec le business plan, il s’agit d’expliquer votre projet d’ouverture de gîte ou de chambre d’hôte, en listant votre stratégie pour les 3 ans à venir. Il fera office de documentation pour vos différents partenaires ou investisseurs, mais il vous aidera également pour garder le cap et suivre une stratégie efficace.


Commencez votre business plan avec une description de votre vision et de votre établissement. Expliquez votre projet en indiquant ce que vous souhaitez offrir à votre clientèle, les services que vous allez proposer et l’équipe qui vous accompagnera.


Poursuivez en adressant votre étude de marché, notamment en indiquant les besoins dans la région en termes d’hébergement touristique, en listant la concurrence existante et en présentant le type de votre clientèle.


Abordez maintenant les différentes stratégies que vous allez mettre en place pour mener à bien votre projet. Il s’agit de la stratégie commerciale, avec les prix que vous souhaitez proposer, de la stratégie marketing, pour développer votre image et vous faire connaître, mais aussi votre stratégie de développement, qui apporte une vision sur du plus long terme.


Concluez votre business plan avec la partie financière. En premier lieu, mentionnez vos besoins financiers, qui regroupent vos différentes charges et les investissements futurs. Les charges se découpent entre les charges fixes et les charges variables. Puis en second lieu, indiquez votre chiffre d’affaires prévisionnel, le retour sur investissement et le seuil de rentabilité.


Les procédures administratives pour l’ouverture d’un gîte ou d’une maison d’hôte


Pour l’ouverture d’un gîte, nous vous conseillons au préalable de vérifier que la copropriété ne l’interdise pas, si cela s’applique pour vous.

Ensuite, vous devez obligatoirement déclarer votre gîte à la mairie. La procédure dépendra selon la commune dans laquelle est située l’établissement, s’il s’agit d’une très grande ville, d’une grande ville ou d’une ville de plus petite taille.

Pour les impôts, inscrivez-vous au répertoire Sirène de l'Insee, afin d’obtenir un numéro de SIRET, qui sera à soumettre au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Selon le revenu que vous tirez de votre location, vous devrez peut-être également payer des cotisations sociales.

Lorsque vous recevrez des visiteurs étrangers, vous devrez remplir une fiche individuelle de police, qui contient le nom complet, la date et lieu de naissance, la nationalité, le numéro de téléphone et adresse email, l’adresse du domicile et la date d'arrivée et de départ dans le gîte.

Enfin, n’oubliez pas d’assurer votre établissement, tant pour vous-même que pour vos visiteurs.

Nous vous invitons à vous rendre sur le site officiel de l’administration française pour plus d’informations détaillées sur la location de résidence secondaire.


L’ouverture d’une chambre d’hôte requiert principalement les mêmes conditions que pour un gîte, avec quelques procédures supplémentaires. Comme pour le gîte, nous vous invitons à contacter votre copropriété pour être sûr que vous soyez autorisés à recevoir des visiteurs.

Il faut ensuite se déclarer en mairie et la procédure peut être effectuée ici.

L’affiliation à la sécurité sociale se fait auprès de l’agence de sécurité sociale des indépendants et celle-ci est obligatoire si le revenu est supérieur à 5 348 €.

Pour les impôts et les taxes, vous devrez vous soumettre à l'impôt sur le revenu, à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), à la cotisation économique territoriale (CET), à la contribution à l'audiovisuel public, à la taxe de séjour et à la taxe d'habitation et foncière.

Toutes ces procédures sont expliquées en détail sur le site officiel de l’administration française, sur la page destinée aux chambres d’hôtes.


Les qualités requises et les formations à suivre


Pour ouvrir un gîte ou une chambre d'hôte, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme et il n’y a pas de compétences requises. Il est toutefois préférable d’avoir des aptitudes au préalable. Nous avons listé plusieurs qualités qui vous aideront à mener à bien votre projet.


  • Avoir un très bon sens de l’organisation : que ce soit pour gérer le planning de votre staff, les réservations de vos clients ou bien encore les différentes situations d’urgence qui peuvent survenir, il est primordial de bien s’organiser pour pouvoir tenir le cap.
  • Posséder une qualité humaine et relationnelle : l’accueil est la pierre angulaire de l’hospitalité, donc il est important d’avoir une facilité pour communiquer dans la bonne humeur et la convivialité avec les voyageurs.
  • Faire preuve d’humilité : même si vous êtes les hôtes et propriétaires de l’établissement, il faut accueillir vos visiteurs dans le respect et l’amabilité, comme s’ils faisaient partie de votre famille.
  • Prendre du recul : il arrive parfois de rencontrer des visiteurs difficiles ou peu respectueux, mais il faut faire preuve de sang froid et garder son calme, car le client est roi.
  • Avoir une bonne connaissance de l’industrie hôtelière : bien que cela ne soit pas une nécessité pour commencer, essayez de vous informer le plus que possible sur votre industrie, si vous voulez progresser rapidement et faire grandir votre business.
  • Être pointilleux et méticuleux : beaucoup de clients dans les gîtes et chambres d’hôtes s’attendent à recevoir un service exceptionnel et à ce que l’établissement soit parfait, donc n’ayez pas peur d’être perfectionniste.


En ce qui concerne les formations pour la gestion de gîte ou de chambres d’hôtes, rien n’est obligatoire, mais nous vous recommandons d’en suivre une pour vous former et pour être bien armé pour vous lancer dans le grand bain. Une formation sur la communication digitale ou sur la stratégie marketing des réseaux sociaux peut-être très bénéfique par exemple, tout comme une formation sur les pratiques sanitaires, d’hygiène et de sécurité alimentaire. Enfin, si vous souhaitez servir de l’alcool, il est impératif de suivre une formation dans ce cas, et d’obtenir une licence.


Est-ce utile de s’inscrire avec un label de gîte ou maison d’hôte ?


Après avoir ouvert votre gîte ou votre chambre d’hôtes, vous avez le choix de labelliser votre établissement. Il existe plusieurs labels à travers la France, chacun avec leurs caractéristiques spécifiques. Nous vous conseillons de peser le pour et le contre avant de faire votre choix. 


L'adhésion à un label est un gage de qualité que les voyageurs apprécient, mais un label vous permet également de vous faire connaître et d'améliorer votre visibilité. Le label vous aidera pour que votre établissement prenne de la valeur sur le marché de par ce gage de qualité, ainsi que par la reconnaissance de vos pairs. Certains labels mettent également à disposition des formations. Et surtout, votre adhésion vous permettra de recevoir une subvention du Conseil Général. 


En contrepartie, s’inscrire sur un label amène quelques points négatifs. Il existe toujours un coût pour faire partie de ces labels, et vous serez contraints de suivre des règles bien établies. Si cela ne vous freine pas, nous vous conseillons alors de prendre part à un label car les avantages sont importants.


Pour plus d’info sur les labels des gîtes et des chambres d’hôte, vous pouvez jeter un œil à notre article spécifique.


Communication et marketing avant l’ouverture du gîte


Maintenant que votre projet est bien en place, il ne vous reste plus qu'à travailler votre communication et mettre en place votre stratégie marketing avant d’ouvrir votre gîte ou votre chambre d'hôte. Voici quelques points essentiels à mettre en place :


  • Site internet : les OTA sont incontournables dorénavant dans l’industrie hôtelière, cependant il reste indispensable de créer votre propre site web, pour promouvoir votre établissement, mettre en avant les services proposés, et essayer d’obtenir le plus de ventes directes possibles. Chez Amenitiz, nous vous aidons pour créer un site internet moderne et performant.
  • Publicité : vous devrez convenir d’un certain budget dans vos coûts pour effectuer une bonne publicité en ligne et hors ligne. N'hésitez pas à vous inscrire avec Google AdWords et vous lancer dans le CPC (coût par clic).
  • Réseaux sociaux : votre présence en ligne ne serait pas complète sans l'adhésion aux réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram pour ce secteur d'activité. Si votre structure le permet, il est même conseillé d’embaucher un community manager.
  • Référencement naturel : avec la création de votre site internet, vous avez la possibilité de vous référencer naturellement sur Google et d’autres moteurs de recherche. Cette publicité gratuite est trop souvent sous-estimée, alors ne faites pas l’erreur de passer à côté. Lisez notre article de blog “SEO pour les nuls : comment référencer le site internet de son hôtel avec du bon contenu ?” pour des informations plus détaillées.
  • Activités et événements de la région : utilisez les attraits touristiques de votre région pour attirer votre clientèle en créant un calendrier regroupant tous les événements locaux. Ajoutez un onglet “les environs” par exemple sur votre site avec une liste des activités que vos visiteurs pourront effectuer.
  • Image de marque : les voyageurs recherchent avant tout de l’originalité lorsqu’ils séjournent dans un gîte ou dans une chambre d'hôte, donc il est important que vous vous démarquez et que vous instaurez une image de marque forte. Cela vous aidera également sur les réseaux sociaux.
  • Office de tourisme et chambre du commerce : pour faire avancer votre business, il est important d'établir un contact avec l’office de tourisme et la chambre du commerce de votre région et de maintenir une bonne relation.
  • Commerces locaux : établissez des partenariats avec les commerçants et les lieux de culture de votre région. Cela vous permettra d’établir des offres spéciales pour vos visiteurs, comme des sorties culturelles, des ateliers gastronomiques ou des séjours spa.
  • Influenceurs : ils sont devenus incontournables dans l’industrie du tourisme car ils permettent d’agrandir considérablement la clientèle. Faites attention cependant à bien choisir un influenceur à l’image de votre établissement et qui se rapproche de votre persona.
  • Système de réservation intégré : il est capital d’intégrer un système de réservation sur votre site internet pour éviter de perdre vos visiteurs et pour gérer personnellement vos tarifs. Jetez un œil au module de réservation que nous vous proposons de mettre en place.



DEMANDEZ UNE DÉMO GRATUITE



Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour vous lancer dans l’ouverture d’un gîte ou d’une chambre d'hôte. Et puisque nous ne faisons jamais les choses à moitié, nous allons encore plus loin pour vous aider, en vous proposant de digitaliser votre propriété avec une solution tout-en-un. Création du site internet, PMS, channel manager, système de réservation, tout est réuni sur une plateforme unique. Contactez notre super équipe pour recevoir une démonstration gratuite.



Comment créer un site d’hôtel qui augmente vos réservations directes?
Guide pour les hôtels indépendants
Amenitiz-Icon-White
Augmentez les réservations directes de votre hôtel
Reprenez le contrôle sur vos réservations